Ma femme moi Seb et Melissa 2

Je veux que ton mari me sodomise le premier, après  ce sera, mon mari.J’espère que tu comprends, en voyant la bite,de  mon mari!J’ai peur de avoir mal. Et tu sois toi qui va me préparer pour ma première sodomie , à se broutant le minou!  

– Et pourquoi pas,ce sera avec grand plaisir!   Marianne  allongea Mélissa par terre sur le dos et vient se positionner sur elle jambes ouvertes et frotte son mont de vénus sur le sien en mimant la pénétration. Ce plaisir à tour de rôle ne les a pas comblées totalement et elles repartent dans des 69 endiablés pour chercher la communion de la jouissance. À califourchon sur sa partenaire Marianne lèche ce corps, goûte cette peau qui s’offre à elle, caressent les cuisses en remontant jusqu’au petit jardin intime. Les lèvres sont écartées, la langue suce le clitoris puis pénètre la caverne ruisselante tandis que Melissa lui rend caresse pour caresse. Les bouches jouent avec les minous, Finalement elle continua sa descente et revint porter son attention et sa langue sur l’intimité qui s’était encore humidifiée sous ses caresses. Lentement sa langue cherchait son clitoris, le léchant de toute part. Marianne s’efforçait de laisser courir sa langue sur son intimité mais également d’y coller ses lèvres pour procurer plus de sensations, la pénétrant avec sa langue pour la préparer à la pénétration de ma bite. Tandis que sa main gauche explorait le ventre et la poitrine de Mélissa, sa main droite délicatement inséra son index dans le cul de Melissa lentement, phalange après phalange. Cette dernière cambra le dos comme pour accuser le plaisir que lui offrait Marianne, laissant apparaître un sourire, ma femme plongeait sa langue dans son orifice, et la enculait avec sa langue quelques minutes. Je surveillais Seb, qui était restée dans le coin, et guettait les réactions de sa femme, et commençait à se masturber délicatement par-dessus de ma femme. ma femme se dirigea vers moi et me dit : « Tu peux en faire ce que tu veux, Melissa est prête pour la sodomie! En ce moment, Melissa se positionne à plat ventre  sur la serviette les fesses bien relevées. Je cale mon sac sous son ventre pour qu’elle soit décontractée au maximum, car je veux faire durer la pénétration au maximum et qu’elle ne se fatigue pas. Offerte impudique, les fesses bien relevées, en attente.Je commence par caresser ses fesses avant de plonger mon visage dans sa magnifique mappemonde. Ma langue s’attaque sur sa corolle fripée. Elle frémit, sa peau se granule. Je titille le petit œillet mauve du bout de la langue, pour le décontracter et je dois dire aussi pour mon plaisir personnel. J’adore lécher ce cul vierge. Je suis excité et l’abandon total de Melissa ne fait rien pour calmer mes ardeurs. Je laisse aussi beaucoup de salive. Melissa soupire et prend plaisir à cette sodomie. Elle se détend. D’un doigt, je force un peu le passage. Melissa se crispe de ce premier contact mais sur mes conseils se relâche. Pour la première fois de sa vie, un corps étranger pénètre cet endroit secret en plusieurs fois, je m’enfonce totalement dans son anus. En tournant, j’accomplis sa cavité et entame des va-et-vient. Lorsque l’intromission est facile, je rajoute, un deuxième doigt qui est très vite accepté par l’étroit conduit.

Histoire de moloses236

Laisser un commentaire